La presse écrite

Publié le par TPE1l2

La presse écrite et sa diffusion.

 

La presse écrite, jugée primordiale de nos jours, n’a aucun mal à diffuser un idéal corporel universel. Son objectif principal est d’influencer une multitude de femmes à suivre le même modèle. Cette image fictive de la femme pousse ces dernières à vouloir modifier leurs apparences pour s’identifier aux modèles et aux célébrités. Nous nous concentrerons sur les effets de la presse écrite féminine, puis nous parlerons de l’idéalisation des célébrités à travers elle.

L’idéal corporel actuel

De nos jours, la femme doit être mince voire maigre, grande, une peau parfaite, jeune…. Cette perfection est montrée par des mannequins plus maigres les unes que les autres et parfois même par des célébrités. Certains slogans tel que « les secrets minceurs des stars » incitent les lectrices à acheter le magazine : On a aucun mal à comprendre que ce culte de l’image existe en grande partie pour des raisons économiques. Les gens hauts placés s’enrichissent sur le dos de la population en créant des besoins inutiles.

L’idéal féminin est assez fictif. Nous nous rendons bien compte que de nombreuses photos sont retouchées. Malheureusement, les célébrités se doivent d’être belles et minces : chaque kilo, chaque rondeur en trop est effacé à l’ordinateur. L’image que l’on a d’elles est irréelle et mensongère.

Les photos sont systématiquement retouchées par ordinateur avec des logiciels tel que Photoshop, et conduit à des résultats spectaculaires : une femme quelconque peut en quelques cliques devenir un canon de beauté.

 

 

avant-apres-gwen-stefaniSur cette photo, la luminosité a été modifier, le grain de peau lissé, les cernes retirés et la bouche et le nez on été rétrécis.

 

 







87437458retouche4-jpgIci, on a ajouté un bronzage artificiel, amincit les bras les cuisses et le ventre, blanchit les dents et changé la couleur du maillot de bain.

 

 

 

 





















Même si nous savons tous et toutes que les filles sur les couvertures de magazine sont retouchées, il est n’est pas toujours facile de garder un esprit critique et de comprendre la machination économique.

Une incitation aux régimes constante 

L’incitation aux régimes est actuellement omniprésente dans la presse écrite. Sur une grande partie des numéros parus dans le magazine ‘’Voici’’ se trouvent des pages entières consacrées aux régimes. C’est souvent à l’arrivée des beaux jours que ces derniers apparaissent en gros titre. Le mot régime est presque devenu un mot tendance et à la mode. Pour ce genre de presse, chaque fête est propice à un régime et à une modélisation de l’apparence physique. L’été, la plage, les repas du nouvel an ou de Noël. Toutes ces choses montrent l’acharnement de la presse à vouloir absolument vendre une image afin de s’enrichir. Un sondage de 1995 montre que 70% des femmes se sentent déprimées et coupables après avoir feuilleter pendant 3 minutes un magazine féminin » : C’est du aux photos de femmes parfaites accompagnant les fameux régimes. Cela pousse les femmes a entamer absolument un régime afin d’atteindre un résultat semblable. Seulement, ces femmes n’existent pas..

 

 

 

Intro imageCi contre, le titre du magazine parle de lui-même : le poids des femmes est devenu un problème de premier ordre.

 

 

Commenter cet article